Feng Shui et méditation

Sujet de méditation

Nous vous proposons cette peinture comme un symbole, une sorte de résonateur en affinité avec les énergies de l’univers, afin de les déverser dans notre habitat et à l’intérieur de nous-mêmes. Il est recommandé de placer cette image dans le lieu de méditation.

meditation

Peinture réalisée par l’artiste Gheorghe Anton.

Comment méditer ?

La méditation est un état de concentration sur un sujet positif, élevé où la pensée masculine « yang » féconde l’imagination féminine « yin » pour devenir une énergie concrète. Elle est un outil pratique pour bénéficier de l’Energie de Vie lorsque nous sommes en accord avec le fonctionnement des Lois de la Nature. Le prix Nobel de médecine 2009, Elizabeth Blackburn, nous a montré qu’un traumatisme psychologique peut entraîner une altération de la structure de l’ADN, modification pouvant d’ailleurs être réparée par des pratiques telles la relaxation, la pensée positive ou la méditation.

Le processus de la méditation comprend plusieurs étapes :

  1. La préparation: Dans le silence intérieur, il est recommandé de s’asseoir confortablement et yeux fermés, de diriger l’attention, sans hâte ni brusquerie, à l’intérieur de soi et de laisser l’apaisement prendre corps. Pour cela, on se concentre d’abord sur un sujet que l’on aime, sur une image qui nous procure le calme, écouter une belle musique, suivre le rythme de nos respirations, s’imaginer sous une pluie pénétrante qui emporte tous nos soucis, etc. Puis, prenant conscience de nos pensées et de nos sentiments, on les remplace par des pensées et des sentiments élevés. Si quelque chose nous irrite intérieurement, on laisse, pour un moment, ces tracas de côté et on reprend doucement le cours de la méditation. Le prix Nobel de médecine 2009, Elizabeth Blackburn, nous a montré qu’un traumatisme
  2. La concentration: Une fois le calme établi, on peut entamer notre sujet de méditation. Celui-ci imaginé ou concret, peut être par exemple, l’image d’une peinture afin de nous inspirer. Comme cette image est concrète, on ouvre les yeux pour en faire le tour intellectuellement. Puis, on les ferme et on se concentre lentement sur l’aspect qui nous intéresse.
  3. La contemplation: On laisse alors la place au cœur et l’on s’arrête sans réfléchir sur l’image contemplée pour l’absorber. Un fluide commence à couler à travers nos cellules et des forces nous pénètrent, l’image s’est volatilisée, on ne ressent plus d’effort, seul existe un état de bien-être et de dilatation.
  4. L’identification: Parvenu à ce stade de méditation, on fusionne avec l’énergie de cette image ou sujet qui devient notre réalité. Et l’on reste le plus longtemps possible dans cet état de lumière, de joie. On termine celle-là en projetant cette joie sur tout ce qui nous entoure et en prononçant à haute voix, les quelques mots qui expriment le mieux le souhait de sa concrétisation. Quelques sujets de méditation (pour se lier à la Source de la Vie et bénéficier de l’énergie des 4 saisons) :
  • Au printemps (Energie bois): Méditer sur la force de l’univers qui se déverse durant cette période en une énergie curative. La nature ressuscite et l’homme peut s’en inspirer pour ressusciter intérieurement, spirituellement. Durant cette période d’harmonie féconde, les énergies masculines « yang » et féminines « yin » s’attirent dans un élan printanier qui produira plus tard des fruits tant dans le plan matériel que psychique. C’est l’explosion de l’énergie de vitalité « bois » qui s’exprime par la montée de la sève dans l’arbre à travers les canaux capillaires.
  • En été (Energie feu): Méditer sur les forces de la lumière qui sont plus fortes que celles de la nuit. C’est la saison de l’énergie du feu, qui apporte la chaleur permettant le mûrissement de toute chose. Si l’on garde l’harmonie à l’intérieur de soi et la réceptivité aux énergies qui se dégagent durant cette période, énergies émissives, yang, capables de vaincre nos faiblesses intérieures. Les jours s’allongent, les nuits s’écourtent, les courants vitaux tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de soi deviennent de plus en plus forts.
  • Période d’intersaison (Energie terre): Méditer sur l’énergie yin qui commence à grandir durant cette période de transformation, de fin de saison yang, dans une atmosphère de calme et détente.
  • En automne (Energie métal): Méditer sur la récolte lorsque les graines sont triées et les meilleures seront plantées pour alimenter un nouveau cycle de vie et les autres seront consommées comme nourriture. C’est la saison du triage qui concerne aussi l’être humain, triage entre le spirituel et le matériel, l’utile et l’inutile, le bon et le mauvais, etc.,  ce qui nous amène au discernement et à la maturité, à l’équilibre. Durant cette période, les forces Yang et Yin, autrement dit masculines et féminines, ne sont pas en dialogue, elles s’éloignent l’une de l’autre. L’énergie Yang descend comme la sève des arbres dans les racines et l’énergie Yin monte et stagne comme les feuilles qui jaunissent et tombent. Cette période ne favorise pas l’échange avec l’extérieur, il est recommandé de travailler sur soi-même pour développer le discernement et prendre des décisions sensées. Les énergies se concentrent à l’intérieur, elles deviennent denses comme l’énergie métal du concept Feng Shui.
  • En hiver (Energie eau): Méditer sur le noyau de forces universelles qui se manifestent dans un processus de condensation, de matérialisation comme la fête de Noël qui correspond à une naissance. C’est la période la plus favorable pour matérialiser un projet. Dans toute la nature il y a de bonnes conditions énergétiques pour réaliser cela. C’est une période de grande réceptivité liée à l’élément eau, l’élément le plus yin, le plus féminin. Pour les hommes, l’expression de l’énergie masculine Yang, il est recommandé d’apprendre la souplesse et la douceur, parfois plus efficaces que la rigidité et la force.